Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Destruction d’ensembles (1)

Le 5 centimes Haarlem dentelé 12,5 x 12

Introduction

Que la fonction des timbres est l’affranchissement de la correspondance, voilà ce qui est universellement connu. De même qu’on les collectionne. Il est normal que les feuillets d’origine aient été détaillés afin de coller les timbres isolés. Il en résulte une diminution normale du nombre des ensembles. Lorsqu’on examine des collections classiques d’un certain âge, on constate qu’autrefois les ensembles étaient plus prisés que de nos jours où l’intérêt se concentre plutôt sur les documents.

Ce qui a eu comme résultat que ces dernières années nous avons pu constater un nombre considérable de destructions d’ensembles. Nous étions effrayés de constater qu’en étaient touchés même des pièces uniques et des ensembles rarissimes qui jouissaient d’une haute considération dans la philatélie il y a quelques décennies encore. Nous nous proposons de présenter ici à des intervalles réguliers quelques-unes de ces pièces.

Le 5 centimes Haarlem

Tous les timbres de l’édition de Haarlem, à l’exception du 30 centimes, ont été dentelés par deux peignes différents. L’un des peignes dentelait 13,5 le feuillet à 100 timbres, l’autre dentelait 90 timbres 12,5 x 12 ainsi que les 10 timbres de la première rangée verticale 11,5 x 12. La fréquence des diverses dentelures varie, mais aucune dentelure d’aucun timbre ne passe pour vraiment rare, même pas la 11,5 x 12, bien qu’elle fût moins souvent fabriquée que les autres.

Mais il y a une exception, à savoir les dentelures du 5 centimes. Une « légende » prétend même qu’il n’en a existé qu’un seul feuillet. A ce jour nous n’en connaissons que quelques exemplaires non oblitérés. En oblitérés ils existent, à une exception près avec le cachet de Saeul, seulement avec le cachet à cercle unique de Mersch, dont nous possédons un document (affranchissement complémentaire sur une carte-correspondance).

Ensembles

En ensembles nous ne connaissons qu’un bloc de six et un bloc de quatre du musée Joh. Enschedé ainsi qu’une paire avec la dentelure 12,5 x 12.

 

Abb 1

Figure 1 Bloc de six et bloc de 4 du musée Joh. Enschedé

Pour ce qui est de la paire, elle ornait la page de titre de la 129e vente de la Banque du timbre. Elle était estimée alors 70.000 francs luxembourgeois. Cet ensemble du timbre à 5 c avec la dentelure rare 12,5 x 12, peut-être le dernier accessible aux collectionneurs, a été malheureusement coupé en deux. La preuve en est le timbre de gauche dont nous disposons de l’original et qui est identifiable comme tel à l’aide de la dentelure et du centrage (voir figure 3). Si on ne peut dire quand la paire a été coupée en deux, on peut au moins fixer des dates limites. La vente de la Banque du timbre eut lieu le 4 avril 1981. Nous avons pu identifier le premier timbre isolé de l’ensemble (celui de droite) à la vente Soluphil du 15 décembre 2006.

 

Abb 2 600px

Figure 2 Page-titre de la 129e vente de la Banque du timbre

 

Abb 3

Figure 3 État actuel du timbre de gauche

 

Étude du 5 centimes Haarlem aux dentelures rares

Nous sommes engagés dans l’étude détaillée de ce timbre. Voici les questions qui se posent :

Est-ce qu’il existait plus d’un feuillet ? Pour y répondre il nous faudra plus de dix timbres dentelés 11,5 x 12 et 90 timbres dentelés 12,5 x 12. (A ce jour nous disposons des originaux de trois timbres dentelés 11,5 x 12 et de 17 timbres dentelés 12,5 x 12).Ou bien est-ce qu’un cliché apparaît plusieurs fois, ce qui prouverait l’existence de plusieurs feuillets ? Pour y répondre nous avons besoin d’aide et vous prions de nous envoyer des scans de tels timbres, que ce soient des originaux ou des clichés extraits de catalogues.

Quelle est la période d’utilisation de ce timbre ? A ce jour nous avons pu identifier comme dates limites le 2 janvier 1883 et le 17 avril 1883. Il nous faudra en plus la dernière date d’une 5 centimes Bruck avec une oblitération de Mersch (à ce jour le 9 octobre 1881) et la première date d’une oblitération de Mersch sur le 5 centimes Allégorie. A remarquer qu’à ce jour nous ne connaissons pas de 5 centimes Haarlem à dentelure 13,5 avec une oblitération de Mersch.

Merci pour toute communication.

Commission pour la Philatélie traditionnelle, les Entiers postaux et l’Histoire postale du Luxembourg

Marc Schaack
6, rue Thomas Byrne
L-3761 Tétange
Tel. : 26 17 53 87
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Olivier Nosbaum
135, rue de Bettembourg
L-5811 Fentange
Tel. : 621 49 40 65
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


[1] Klein, J.P. Timbres aux Armoiries du Grand-Duché de Luxembourg. In: FSPL (Hrsg.), Monographie des Timbres aux Armoiries du Grand-Duché de Luxembourg (Luxembourg 1963), 63; 89.

Cet article a été publié au MONITEUR DU COLLECTIONNEUR 2016/5 PAGE 219.

Traduit de l’allemand par Fernand Rasquin