Écrit par: Olivier Nosbaum & Marc Schaack
Traduit de l'allemand par : Fernand Rasquin

Le 40 centimes de Bruck – un timbre superflu?

La commande du timbre à 40 centimes

Le 28 février 1879 le Contrôleur du Magasin du Timbre s’adressa au Directeur des Postes en le priant de commander, entre autres, 500 feuillets à 100 timbres de 40 centimes.

Le même jour cette demande fut transmise par le Directeur des Postes au Directeur Général [= Ministre] des Finances [ANLUX. H-1136]. Mais à la demande de celui-ci le nombre des timbres à commander fut réduit à environ un quart, parce que le calcul du Contrôleur du Magasin du Timbre était basé sur plusieurs années. En conséquence, le 4 mars 1879 la demande de timbres à 40 c ne comportait plus que 100 feuillets à 100 timbres [ANLUX. H-1136]. Le 7 mars 1879 cette demande fut autorisée par le Directeur Général des Finances.

 

Abb 1 1000px

Fig. 1 : Autorisation du 7 mars 1879 de la commande du timbre à 40 centimes [ANLUX. H-1136]

Le 12 avril 1879 une note supplémentaire du Directeur Général des Finances se référant à la lettre du 7 mars fut adressée au Directeur des Postes ; elle porta sans aucune explication de 100 à 1000 ( !) le nombre de feuillets à commander.

 

Abb 2 1000px

Fig. 2 : Note du 12 avril 1879 du Directeur des Finances

Fourniture des timbres à 40 centimes

Cette unique fourniture de Bruck du timbre à 40 centimes fut enregistrée le 11 octobre 1879 au Magasin du Timbre et comptait 106.400 pièces [Reis, Statistique historique, Luxembourg 1897, p. 220]. Les auteurs n’ont pu trouver le procès-verbal du contrôle de ces timbres, mais on sait que Bruck envoya à plusieurs reprises des feuillets supplémentaires à la Direction des Postes parce qu’il prévoyait que plusieurs ne passeraient pas le contrôle.

Utilisation

En 1879 il n’existait aucun tarif à 40 centimes pour le premier échelon de la lettre simple. En outre en cette même année certains bureaux de poste disposaient encore de timbres à 40 centimes de la fourniture Naumann des percés en lignes colorées.

Pour cette raison très peu de bureaux ont passé commande au Magasin du Timbre du timbre à 40 centimes de l’émission dentelée de 1879. Le peu de lettres qui exigeaient un affranchissement de 40 c pouvaient être munies de deux timbres à 20 centimes. Les auteurs ne connaissent aucun document affranchi d’un seul 40 c dentelé de Bruck, mais quelques lettres du début des années 80 affranchies de deux timbres à 20 centimes. Aussi les collectionneurs et marchands des années 1880-90 ont-ils remarqué la rareté de ce timbre à 40 centimes.

Enregistrement

Les auteurs ne connaissent que cinq lettres affranchies d’un 40 c de Bruck. Toutes ont une origine philatélique. Nous en présentons deux :

 

Abb 3 800px

Fig. 3 : Lettre de 1887 de Diekirch à Berlin avec un timbre à 40 centimes

Provenance :

3. Baeten 155, 02 – 03. avril 1981, lot 790

Soluphil 123, 26.09.2014, lot 879

Cette lettre recommandée (port de 25 centimes) d’un poids de 60 grammes correspondait au 4e échelon (port de 4 fois 25 centimes) et aurait exigé un affranchissement de 1 franc 25 c. Elle a été adressée au marchand de timbres Lublin à Berlin.L’expéditeur n’est malheureusement pas connu.

 

Abb 4 800px

Fig.4 : Lettre de 1901 de Luxembourg à Goessnitz (Allemagne) avec’4 timbres à 40 centimes

Provenance :

Banque du timbre 01.12.1990, lot 593. Page titre.

Cette lettre d’une valeur de 700 mark équivalant à 875 francs et d’un poids de 54 grammes aurait exigé un affranchissement de 1 franc 55 centimes : droit d’inscription de 25 centimes + taxe à la valeur de 30 centimes (3 x 10 c par tranche de 300 francs) + taxe au poids de 1 franc (4 x 25 c). Il n’y a donc qu’un suraffranchissement de 5 centimes.

La lettre a été adressée par le marchand de timbres luxembourgeois Faber-Lakaff à son confrère Ernst Glasewald de Gössnitz.

A remarquer que les timbres aux Armoiries avaient été retirés des guichets postaux le 1er octobre 1893, mais restaient valables jusqu’au 31 décembre 1905.

Les auteurs seront reconnaissants pour toute suggestion ou tout commentaire

Commission pour la Philatélie traditionnelle, les Entiers postaux et l’Histoire postale

Olivier NOSBAUM
135, rue de Bettembourg
L-5811 Fentange
Tel.: 621 49 40 65
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Marc SCHAACK
6, rue Thomas Byrne
L-3761 Tétange
Tel.: 26 17 53 87
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.