CERCLE PHILA
DUDELANGE
 
Association philatélique de Dudelange
Briefmarkensammlerverein Düdelingen
0001 sonderstempel 18 35prozent
  • Écrit par: Olivier Nosbaum et Marc Schaack
  • Traduit de l'allemand par : Fernand Rasquin

 

12,5 Centimes Haarlem (2e partie)

Commandes et livraisons du 12,5 centimes Haarlem

Le 9 novembre 1880 l‘administration luxembourgeoise des postes commanda auprès de l’imprimerie Enschedé & fils de Haarlem (NL) 1.000 feuillets à 100 timbres du 12,5 centimes, et le 13 novembre 1880 109 clichés du 12,5 centimes  Armoiries furent envoyés à  Haarlem. [1]

Il s’agissait de la première livraison du 12,5 centimes imprimée à Haarlem. Elle fut enregistrée le 3 février 1881 au Magasin du Timbre à Luxembourg.[2]

Le 6 mai 1882 l‘administration des postes luxembourgeoise commanda en plus 250 feuillets du 12,5 Centimes Armoiries, avec la remarque : « Cette livraison nous permettra d’attendre le 1er. octobre date de l’émission d’un nouveau type ». [3]

Il s’agissait de la deuxième livraison du 12,5 centimes imprimé à Haarlem. Elle fut enregistrée le15 juin 1882 au Magasin du Timbre à Luxembourg. [4]

Les deux livraisons suivantes ne comprenaient que des restants qui se trouvaient encore à l’imprimerie à Haarlem.

L’impression du 12,5 Centimes Haarlem

L’impression des timbres luxembourgeois fut surveillées par l‘administration  des postes néerlandaise. Toutes les  dates d‘impression aibsi que les entrées et sorties entre l’imprimerie d’Enschedé et l’administration des postes luxembourgeoise furent enregistrées dans un livre de contrôle :


date

feuilles imprimées

détruites

enregistrées

Entrée

7 janvier 1881

1,100

47

1053

Sortie

8 janvier 1881

-1000

Restants

53

Entrée

19 mai 1882

260

8

252

Sortie

19 mai 1882

-250

Restants

55

24 août 1882

-50

Restants

5

Tab. 1. Tirages, entrées et sorties d’après le livre de  contrôle de l’impression des timbres luxembourgeois à 12,5 centimes [5]

3,5 feuillets d’un restant de 5 furent encore livrés et enregistrés le 17 décembre 1892 au Magasin du Timbre à Luxembourg. [6]

Le 12,5 centimes n’existe donc qu’en deux tirages qui se distinguent par la couleur et la dentelure. Le premier a la couleur rose et la dentelure 13,5. Le deuxième tirage est de couleur rose clair et a la dentelure 12,5 x 12 sauf pour la première verticale de chaque feuillet qui a la dentelure 11,5 x 12. [7]

Utilisation du 12,5 centimes Haarlem

L’envoi des timbres aux  diverses perceptions des postes était de la responsabilité du Magasin du Timbre. Il livrait les timbres suite à la demande des perceptions.

Abb. 1Fig. 1. Commande de timbres-postes du 3 août 1882 de la perception d’ Ettelbrück

 

A l’aide de ces commandes les livraisons à partir de 1882 ont pu être reconstruites. Malheureusement nous n’avons pu trouver l’année 1881. [8]

 Tab. 2Tab. 2 Relevé des commandes du 12,5 centimes Haarlem des années 1882 et 1883 [9]

 

1881   effectif

 

cumulation

 

20 janvier

76

76

effectif des feuillets Brück

3 février

1000

1076

enregistrement de la 1ère livraison Enschedé

31 décembre

-647

livraisons aux perceptions entre le  20 janvier et le 31 décembre

31 décembre

429

effectif des timbres de l a livraison Enschedé  (Hypothèse:  les 76 feuillets Brück ont été débités en 1882)

Tab. 3.  Changements des effectifs au Magasin du Timbre concernant le 12,5 centimes pour 1881 [10]

 

En tenant compte de la fourniture par l‘imprimerie de 300 feuillets en 1882, 185 [11] feuillets auraient dû se trouver le 31 décembre 1882 au Magasin du Timbre.

Or  l‘inventaire du 31 décembre 1882 compte 179 [12] feuillets. Ce qui signifie que le tableau synoptique (Tab. 2) ne tient pas compte de six feuillets et qu’actuellement tous les bulletins de commande ne sont plus disponibles.

Pour les années suivantes nous n’avons pu réunir qu’un relevé très incomplet des commandes des perceptions des postes  de sorte que nous n’en tenons pas compte dans le présent article. Il faut cependant remarquer qu’après le 10 septembre 1885 plus aucun timbre du 12,5 centimes Armoiries n’a été fourni. Une requête de la perception de Rédange n’eut plus de suite de même que celle du 8 octobre 1885 de la perception de Diekirch.[13] Nous supposons qu’à ce moment plus aucun ou très peu de feuillets de ces timbres se trouvaient encore au Magasin. Lors de l’inventaire du 31 décembre 1888 plus aucun feuillet du 12,5 centimes Armoiries ne fut enregistré au Magasin du Timbre. [14]

Une livraison de 3,5 feuillets fut enregistrée le 17 décembre 1892 au Magasin du Timbre [15] et livrée le même jour à la Direction des postes. La  Chambre des Comptes remarqua cette transaction et en demanda la raison. La direction des postes répondit qu’elle était destinée à recevoir la surcharge S.P. et entrer dans la collection propre de l’administration.

A noter encore la livraison du 17 décembre 1883 à la Direction des Postes de timbres aux Armoiries destinés  à être surchargés S.P. Il s’agissait de la deuxième surcharge S.P. (celle aux lettres larges). Ces timbres proviennent de la deuxième impression dans la couleur rose clair avec la dentelure 12,5x12 et 11,5x12. Les timbres de la première surcharge S.P. (lettres étroites) proviennent majoritairement de la première impression et sont de couleur rose à dentelure  13,5.

Au moment de la demande du 19 mai 1882 provenant de «Luxembourg-Gare»  les timbres aux Armoiries à  12,5 centimes venaient presque à manquer. On avait commandé 100 feuillets, mais 50 seulement avaient été livrés.

Comme noté plus haut, la deuxième livraison par l‘imprimerie fur enregistrée le 15 juin 1882 au Magasin du Timbre. 

Suite à la demande du 23. juin 1882 de la perception «Luxembourg-Ville» 100 feuillets furent livrés. Cette livraison comprenait les deux impressions dont la deuxième fut éditée pour la première fois. En 1883 il n’y eut pas de livraison de timbres à 12,5 centimes pour la perception «Luxembourg-Ville»

Les timbres suivants proviennent probablement de la livraison du 23. juin 1883.


Abb. 2

Fig. 2. Timbre de gauche  de la 1ère impression (dentelure 13,5) et timbre de droite de la  2e impression (dentelure 11,5 x 12), oblitérés à la ville de  Luxembourg.

Nous voudrions nous remercier auprès de Hans-Ulrich Doose et  de Martin Eichele qui ont pu trouver une autre unité et une lettre supplémentaire. Nous y reviendrons dans la troisième partie de cet article.

Nous vous serons reconnaissants pour toute suggestion et tout commentaire.

Commission pour la Philatélie traditionnelle, les Entiers postaux et l’Histoire postale du Luxembourg


Olivier Nosbaum                                            

135, rue de Bettembourg

L-5811 Fentange

Tel. : 621 49 40 65

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Marc Schaack

6, rue Thomas Byrne

L-3761 Tétange

Tel. : 26 17 53 87

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

[1] Enschedé Museum, Haarlem (NL), HBA-01791.

[2] Reis, J.-P., Statistique historique du Grand-Duché de Luxembourg – Administration des postes et des télégraphes – histoire des postes, des télégraphes et des téléphones (Luxembourg 1897), 219.

[3] Enschedé Museum, Haarlem (NL), HBA-01784. Die Ausgabe der Marken des Allegorie-Typ verzögerte sich nochmals um 2 Monate, und erschien am 1. Dezember 1882. Ursprünglich sollte der Allégorie-Typ schon 1880 erscheinen. (R. Müller/ O. Nosbaum, Essais & épreuves, retouches, réimpressions (Luxemburg 2014), 107-111).

[4] J.-P.Reis, Statistique historique du Grand-Duché de Luxembourg – Administration des postes et des télégraphes – histoire des postes, des télégraphes et des téléphones (Luxembourg 1897), 219.

[5] Enschedé Museum, Haarlem (NL).

[6] J.-P.Reis, Statistique historique du Grand-Duché de Luxembourg – Administration des postes et des télégraphes – histoire des postes, des télégraphes et des téléphones (Luxembourg 1897), 219.

[7] Diese Informationen stammen von den Beobachtungen der Autoren, die bis zum heutigen Tag noch keine Ausnahme festgestellt haben. Jedem Sammler, der eine Ausnahme vorlegen könnte, wären die Autoren dankbar.

[8] ANLUX FIN-01559.

[9] ANLUX FIN-01559.

[10] ANLUX FIN-02498.

[11] 429 (Tab.3) + 300 (Tab.1 : Auslieferungen vom 19. Mai 1882 und 24. August 1882) – 544 (Tab.2 : Gesamtzahl der Auslieferungen im Jahr 1882, entnommen von den aufgefundenen Postwertzeichenanfragen der Postperzeptionen) = 185.

[12] ANLUX FIN-02498.

[13] ANLUX FIN-01559.

[14] ANLUX FIN-02498.

[15]J.-P. Reis, Statistique historique du Grand-Duché de Luxembourg – Administration des postes et des télégraphes – histoire des postes, des télégraphes et des téléphones (Luxembourg 1897), 219.

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.