CERCLE PHILA
DUDELANGE
 
Association philatélique de Dudelange
Briefmarkensammlerverein Düdelingen
0001 sonderstempel 18 35prozent

 

Les premières utilisations de la deuxième émission du Grand-Duché de Luxembourg au type  « Armoiries »

La loi du 30 novembre 1852 a permis de créer des timbres-poste de 10 centimes et d'un silbergros (12 ½ centimes) pour l'affranchissement des lettres. Cette création a considérablement facilité l'envoi des correspondances entre particuliers. L'expérience a cependant démontré que ces deux timbres-poste ne suffisaient pas aux besoins des relations commerciales et des relations internationales.

La loi du 2 décembre 1858 adoptée par l’Assemblée des Etats dans sa séance du 23 novembre 1858 permit à l'Administration des postes d'introduire de nouvelles valeurs à 25, 30, 37 ½ et 40 centimes permettant ainsi d’affranchir par un timbre unique toutes les lettres à simple port à destination de la France, de la Belgique (à l'exception de la province de Luxembourg), des Pays-Bas et des Etats Allemands.

 

Archives 1

Projet de loi du 23 novembre 1858 pour l'introduction des nouvelles valeurs   (source: archives postales)

 

En avril 1859, le Directeur de la Justice et des Finances a commissionné le graveur allemand Ludwig Kurz de graver un nouveau motif héraldique pour ces nouvelles valeurs (Archives postales, lettre du 7 avril 1859 transmise du Directeur Général des Finances à l’intermédiaire Victor Bück), et au mois d’août de la même année l'imprimerie Naumann de Francfort de produire ces timbres-poste (Archives postales, lettre du 10 août 1859 adressée du Directeur Général des Finances à la C. Naumann’s Druckerei à Francfort).

La première livraison de timbres-poste du nouveau type eut lieu le 9 septembre 1859 de Francfort pour arriver au Luxembourg le 13 septembre. Elle contenait 4.052 feuilles de timbres-poste à 10 centimes. Suite au contrôle effectué le 17 septembre, 4.044 feuilles furent acceptées, et 8 feuilles gâtées lors de l’impression ou du gommage, furent incinérées en présence du directeur de la poste, du directeur de l’enregistrement et du contrôleur garde-Magasin. (Archives postales, procès verbal du 17 septembre 1859)

 

Archives 2

(Archives postales, procès verbal du 17 septembre 1859)

 

La deuxième livraison de timbres-poste eut lieu le 17 septembre pour arriver le 21 septembre. Elle contenait 1.020 feuilles de timbres-poste à 30 centimes, et 1.050 feuilles de timbres-poste à 12 ½ centimes. Suite au contrôle effectué le 21 septembre, 1.017 feuilles à 30 centimes et 1.018 feuilles à 12,5 centimes furent acceptées. Les 35 feuilles gâtées lors de l’impression ou du gommage furent incinérées en présence du directeur de la poste, du directeur de l’enregistrement et du contrôleur garde-Magasin. (en présence des trois même membres de l’administration.) (Archives postales, procès verbal du 21 septembre 1859)

Le 29 septembre 1859, l’avis suivant fut publié au Journal de Luxembourg:

« En vertu de la loi du 2 décembre 1858, l’Administration des postes débitera à partir de ce jour, pour l’affranchissement des lettres, des timbres-poste de la valeur de 30 centimes, indépendamment de ceux de 10 centimes et d’un silbergros établis par la loi du 30 novembre 1852.

Les timbres-poste du 30 centimes sont imprimés en lilas. Ils portent les armes du Grand-Duché ; au-dessus les mots Grand-Duché de Luxembourg en abrégé; au-dessous la valeur exprimée en centimes.

Lorsque la provision actuelle des timbres-poste de 10 centimes et d’un silbergros, à l’effigie du Roi Grand-Duc sera épuisée, il sera émis de nouveaux timbres de ces deux valeurs, ayant la même forme et le même dessin que ceux de 30 centimes, et imprimés, ceux de 10 centimes en bleu, et ceux de 12 ½ centimes en rose. Il est bien entendu que les anciens timbres conservant leur valeur, et pouvant servir, communément avec les nouveaux, à l’affranchissement des lettres.

Le gouvernement fait en outre confectionner des timbres-poste de 25, de 37 ½ et de 40 centimes; le public sera prévenu de leur émission. »

Cet avis précise donc que seul le timbre-poste à 30 centimes au nouveau motif fut disponible à l’affranchissement dès le 29 septembre 1859.

Klein (1963, 41) (1) mentionne les dates de fournitures suivantes des timbres-poste concernés :

  10 centimes  le 17.09.59
  12 ½ centimes le 21.09.59 
  25 centimes le 08.10.59 
  30 centimes  le 21.09.59 
  37 ½ centimes  le 12.10.59 
  40 centimes  le 08.10.59 

 

Ces dates furent en réalité publiées initialement dans l’ouvrage de l’inspecteur des postes, Reis (1897, 218-220). (2)

La découverte et consultation récentes des Archives Nationales du Luxembourg nous ont donc permis de clarifier que ce que l’on a toujours considéré comme étant les dates de fournitures des timbres-poste au type « Armoiries » sont en réalité les dates de contrôle des fournitures reçues de l’imprimeur par l'administration postale.

En date du 20 octobre 1859, l'avis suivant est publié au mémorial, clarifiant le statut de l’émission des valeurs à 25, 37 ½ et 40 centimes de l’émission « Armoiries »:

« Dans le journal de Luxembourg, N° du 29 septembre dernier, j'ai annoncé que l'administration des postes débitera à l'avenir pour l'affranchissement des lettres, des timbres-poste de la valeur de trente centimes, imprimés en lilas et portant les armes du Grand-Duché avec les mots G. D. de Luxembourg au-dessus, et au-dessous l'indication de la valeur en centimes.

J'ai en même temps fait connaître qu'à mesure que la provision actuelle des timbres-poste de 10 centimes et d'un silbergros, à l'effigie du Roi Grand-Duc, s'épuisera, ils seront remplacés par des timbres de la même forme et du même dessin que ceux de trente centimes, et imprimés, ceux de 10 centimes en bleu, et ceux de 12 ½ (un silbergros) en rose.

Aujourd'hui je fais savoir que l'on peut également se procurer auprès de l'administration des postes, des timbres pour l'affranchissement de lettres, de la valeur de 25 (2 silbergros), de 37 ½ (3 silbergros) et de 40 centimes. Ces timbres sont confectionnés sur le même modèle que ceux de 30 centimes et les timbres nouveaux de 10 et de 12 ½ centimes.

Ils n'en diffèrent que par le chiffre de la valeur et par la couleur de l'impression, qui est le brun pour ceux de 25 centimes, le vert pour ceux de 37 ½ et le jaune-orange pour ceux de 40.

Signé M. Ulveling, Directeur Général des Finances »

 

Entre la date du 29 septembre et le 20 octobre 1859, nous ne connaissons à ce jour que quatre lettres affranchies avec le timbre de 30 centimes. Ces quatre lettres sont toutes à destination de la France, donc à affranchir avec un port de 40 centimes. Il fallait donc à cet effet rajouter le timbre de 10 centimes à l'effigie du Roi Grand-Duc. L’avis du 20 octobre ne renseigne qu’à titre d’information le débit des nouveaux timbres à 40 centimes. La première date d’utilisation que nous connaissons du 40 centimes est le 15 octobre 1859 (lot 5267 de la vente Corinphila du 25-30 octobre 1982), donc 7 jours après le contrôle de sa livraison.

Durant cette période de 16 jours, il n'y avait que deux manières possibles d'affranchir correctement les lettres à destination de la France:

  • Utilisation de deux timbres: celui de trente centimes nouveau modèle combiné avec le 10 centimes à l'effigie du Roi Grand-Duc (4 lettres connues à ce jour);
  • Utilisation de 4 timbres de 10 centimes à l'effigie du Roi Grand-Duc (une seule lettre connue à ce jour, en destination de l’Ecosse).

Ci-après, une copie de ces quatres lettres avec mention de leur curriculum:

 

1) lettre du 2 octobre 1859

 

lettre 1

Curriculum:

Lot 1760, vente Hobbyphilatelie en 1990

Lot 853, vente Hobbyphilatelie en 1991     

Lot 1225 de la vente Soluphil du 23 avril 2010 (collection Melusina)

Lot 389, vente Heinrich Köhler 362 du 15 au 19 mars 2016

Collection Olivier Nosbaum

 

2) lettre du 4 octobre 1859

    

2) lettre 2

Curriculum:

(Goebel 1998, 102) (3)

Lot 801 de la vente Soluphil du 21 avril 2006

Private treaty sale David Feldman, mai 2015

Lot 51530, David Feldman, vente du 6 décembre 2018

Lot 41146, David Feldman, vente du 11 décembre 2019

Collection Martin Eichele

 

3) lettre du 5 octobre 1859

 

lettre 3

Curriculum:

(de Ghistelles 1952, 204-205) avec mention d’une seule lettre connue (4)

Lot 5241 de la vente Corinphila du 23-28 septembre 1985 (collection Dupont)

Lot 2066 de la vente Siegel du 14 mai 2014 (collection Houser)

Collection Yves Vertommen

 

 4) lettre du 6 octobre 1859

 

 lettre 4

Curriculum:

Lot 2017, 155e vente J. Robineau, 5 décembre 1994

 

Utilisation de 4 timbres de 10 centimes à l'effigie du Roi Grand-Duc durant cette période des 16 jours, datée du 13 octobre 1859, en destination de l’Ecosse 

 

lettre 5

Curriculum:

Collection Guy Baudot

 

Ci-après, copie de la facture de l’imprimeur C. Naumann’s Druckerei faisant référence aux premières livraisons des timbres au type « Armoiries ».

 

Archives 3

Facture de l'imprimeur Naumann pour les premières livraisons de timbres-poste   (source: Archives postales)

 

Ci-après, tableau récapitulatif de l'émission des timbres au type d'Armoiries:

 

10 centimes

12,5 centimes

25 centimes

Date d'envoi de l'imprimerie Naumann

9/9/1859

17/9/1859

1/10/1859

Date de contrôle par l'Administration postale

17/9/1859

21/9/1859

8/10/1859

Date d'émission annoncée

inconnue *

inconnue **

20/10/1859

première utilisation connue (5)

11/1/1860

3/10/1860

27/11/1860

30 centimes

37,5 centimes

40 centimes

Date d'envoi de l'imprimerie Naumann

17/9/1859

8/10/1859

1/10/1859

Date de contrôle par l'Administration postale

21/9/1859

12/10/1859

8/10/1859

Date d'émission annoncée

29/9/1859

20/10/1859

20/10/1859

première utilisation connue (5)

2/10/1859

12/1/1860

15/10/1859

 

* Suivant l'avis postal du 29 septembre 1859, ce timbre n'a été débité qu'après épuisement du timbre de 10 centimes à l'effigie du Roi Grand-Duc. Ceci n’était qu’au cours de mi-janvier 1860.

** Suivant l'avis postal du 29 septembre 1859, ce timbre n'a été débité qu'après épuisement du timbre d'un silbergros à l'effigie du Roi Grand-Duc. Ceci n'était qu'au cours de la deuxième moitié de l'année 1860.

--------------------------

Littérature :

(1) Klein 1963 :

Klein, J.-P., Les émissions Armoiries de 1959-1980, dans : FSPL (édition), Monographie des Timbres aux Armoiries du Grand-Duché de Luxembourg (1963), 39-94.

(2) Reis 1897 :

Reis, J.-P., Statistique historique du Grand-Duché de Luxembourg – Administration des postes et des télégraphes - histoire des postes, des télégraphes et des téléphones (Luxembourg 1897), 218-220.

(3) Goebel 1998 :

Goebel, Raymond, Symposium d’histoire postale 98, Soluphil (édition), 1998, 102, fig. 1.

(4) De Ghistelles 1952 :

De Ghistelles, Ed., Nos premiers timbres-poste. 1852-1859, dans : Les cahiers luxembourgeois 1952, 198-204.

(5) Nosbaum / Schaack 2019 :

Nosbaum O. / Schaack M., Forschungen zu den Luxemburger Wappenmarken (1859-1882), Die Ausgabedaten der Wappenmarken Luxemburgs 1859 – 1882, 29-35.

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.